Pour ceux qui me connaissent, ils savent que parmi tous les bijoux, j'ai toujours eu un petit faible pour les bagues. J'ai eu des histoires compliquées avec les oreilles percées, mais jamais avec un anneau autour du doigt.

Des grandes, petites, en forme de papillon ou même de serpent, je peux dire sans me vanter que j'en ai possédé une bonne cinquantaine. Je les aimais beaucoup mais elles n'étaient pour moi qu'un accessoire, une façon d'habiller mes doigts, de les décorer.



Aujourd'hui, je n'en porte plus que quelques unes, mais elles ont chacune une saveur particulière. Au fur et à mesure, la collection s'agrandie, mais elles restent uniques pour moi, comme si chaque anneau représente un moment ou une personne de ma vie. Ma première bague en argent, celle que mon petit frère m'a offert, celle qui me fait penser à ma maman et enfin celle que mon amour m'a offert. Malgré leurs différences elles proviennent toutes d'endroits chers à mon coeur.

Je suis une femme à bagues.