S'il y a bien une chose que j'ai toujours adoré parler avec ma meilleure amie, c'est de garçons. Bizarrement, depuis que l'on se connaît (à savoir depuis plus de 10 ans) nous n'avons jamais été à cours d'histoire sur eux. Vous voyez le clichés des grandes amies qui parlent de leurs coups de coeur pendant des heures allongés dans l'herbe ou dans la chambre de l'une d'elle ? C'était nous au collège, mais sur un trampoline.

Certains le savent, j'ai toujours eu tendance à croire au prince charmant. J'adore tomber amoureuse, j'aime la sensation que le monde est plus beau, sentir mon coeur râter un battement quand je vois mon portable s'allumer pour un message reçu, avoir cette fâcheuse envie de vite retourner en cours pour le revoir (oui, je suis étudiante et je ne suis sortie qu'avec des garçons que j'avais connu en cours).

J'ai un caractère difficile, quand je n'aime pas, ça se voit et je ne m'en suis jamais cachée. Par contre quand je tombe amoureuse, je veux dire vraiment amoureuse, c'est complètement et aveuglement. Ma première vraie relation a démarré au collège, en 3ème. Il était beau, de jolis yeux bleu comme j'en ai toujours voulu pour mon amoureux et avec un humour comme le mien. Bref, sur le papier tout était parfait. Fin du collège, il me quitte. Première rupture, j'étais anéanti mais amoureuse, j'aurais fait n'importe quoi pour le retrouver y compris attendre. Il est parti dans un lycée à l'autre bout de la région, pendant un an nous ne nous sommes pas vu. Une relation a distance interrompu plusieurs fois par lui, mais je ne pouvais m'y résoudre.. Arrivée en première, il revient vers moi, il me dit avoir changé et je le crois, s'en suit d'une réelle histoire, une belle histoire qui dura jusqu'à la fin du lycée. 
Quelques semaines après ma rentrée en DUT, c'est la fin, la vraie, celle qui est dur à accepter, mais que l'on reconnaît comme telle. Première fois que je me considère comme célibataire depuis plus de 3 ans. Comment vous dire que tout ce que je voulais c'est vivre ça tranquillement !

Aujourd'hui encore, je me dis que c'est justement car je ne voulais pas trouver l'amour qu'il m'est tombé dessus. Ça commence par une invitation sur Facebook et quelques mots (alors que pour moi les relations qui démarrent sur Facebook sont bidons) puis des conversations à n'en plus finir. 

Mais alors que j'ai toujours cherché à être avec quelqu'un avec qui je pouvais me projeter, je n'y voyais rien de très sérieux avec lui, je le trouvais tellement différent que je pensais que ça ne durerai pas et je profitais simplement du moment. Et pourtant, j'ai trouvé en lui un soutien sans faille. Il me pousse continuellement vers le haut, il me rend folle à être tout le temps décalé par rapport au reste du monde, mais je ne vois pas plus une seule seconde avancer sans lui. 

Moi qui ai toujours été amoureuse de l'amour, j'aimerais beaucoup savoir quelle est votre histoire avec les mecs. Comment ça se passe avec votre amoureux, comment ça s'est passé avec votre ex. Je veux tout savoir.