Plus on avance dans la vie et plus on est confronté à des stéréotypes et autres préjugés qui peuvent  nous coller à la peau. Il y en a des connu comme celui d'être blonde, mais d'autres sont plus spécifiques. Je pense qu'en 2018, nous avons la chance de pouvoir devenir n'importe qui, choisir de faire a peut-être tout ce qu'on désire. Au cours de ces vingts dernière années, j'ai du être confronté à certaines remarques et stéréotypes que je veux aujourd'hui mettre en lumière pour enfin m'en débarrasser.

Etre une fille du Nord de la France


Je suis née et j'habite depuis toujours dans le Nord de la France, vous savez, les nouveaux Hauts-de-France (ça fait noble dis-donc, je déteste ça). Plus je grandissais, plus j'entendais ces blagues sur le fait d'être une Nordiste. L'inceste, l'alcoolisme, l'accent incompréhensible (Bienvenue chez les Ch'tis n'a pas aidé pour ce dernier.). Alors qu'une chose soit clair, tout le monde n'a pas cet accent (même si j'en connais), oui il y a des expressions que j'emploie qui ne sont pas courante mais comme tout le monde non ? (récemment, j'ai entendu une fille habitant dans l'Herault dire "tu m'as bandé", on a cherché à savoir ce que ça pouvait bien signifier !) Non, mes parents n'ont aucun lien de parenté et je ne bois qu'occasionnellement de l'alcool ! Je n'ai pas honte d'être une Nordiste et pas une Parisienne ou une Normande !



Ne pas avoir les cheveux lisses


Combien de fois, j'ai entendu, au collège et au lycée, que je serais tellement mieux avec les cheveux lisses ? Et le pire, c'est que pendant des années, j'y ai cru. Toutes les filles de mon collège avaient les cheveux lisses (et long), je pensais donc naïvement qu'une fille devait obligatoirement avoir cette coupe. Je détestais mes boucles et le lisseur était mon meilleur ami ! Ce n'est qu'en terminale que j'en ai eu marre de passer 45  min à faire un semblant de lissage (car oui, ce n'était jamais assez lisse ni pour moi ni pour les autres). J'en ai eu marre que les gens choisissent pour moi et j'ai jeté mon lisseur (non en réalité, je l'ai seulement donné à ma mère). Je ne vois encore pas énormément de personnes ayant les cheveux bouclés, ce que je trouve dommage,car je trouve aujourd'hui beaucoup plus d'intérêt à les laisser tranquille ! Tout ce que je peux vous conseiller, c'est de ne jamais vous coiffer en fonction de l'avis des autres. Ce sont vos cheveux point.


Etudier en communication

Quand j'ai commencé à étudier ce domaine, je ne savais pas encore ce qu'on disait là-dessus. Ce n'est qu'après, en expliquant aux autres ce que je faisais que cela a commencé "ah en fait ton métier ça sera de faire des affiches", " tu dessines sur ton ordi en fait", "moi, je peux le faire aussi et sans étude" ou même certains qui me demande si c'est un vrai métier. La communication est un domaine tellement vaste qu'à l'heure actuelle, je ne pourrais même pas dire dans quelle branche, j'aimerais travailler. Le community management ne s'arrête pas à juste poster des posts ou des tweets, l'infographie ne s'arrête pas à faire des ronds et des carrés en espérant que ça fera joli et que Word ou Paint suffiront à avoir ce qu'on désire. Aujourd'hui, j'ai un DUT, ce qui signifie un diplôme et donc des compétences acquises. 



Quels sont les stéréotypes et préjugés dont vous voulez vous débarrasser ?